Droit de réponse à l’article « Municipales à Saint-Pierre-du-Mont (40) : au second tour, les sortis en arbitre » du journal sud-ouest du 5 juin.

J’apprends par voie de presse, et selon Julien Paris, que j’aurais empêché la fusion de la liste St Pierre, vert et solidaire soutenue par Europe écologie les verts, Génération écologie, le parti de gauche et le parti socialiste avec celle du candidat restant au second tour.

A l’issue du 1er tour du 15 mars, et avec la grande majorité de mes colistiers, nous avons décidé tous ensemble à la fois de maintenir notre liste au second tour et à la fois de mettre en pause la campagne électorale pour se concentrer uniquement sur le respect des consignes gouvernementales liées à la pandémie du COVID19.

Nous n’avons appris que bien plus tard l’existence de tractations secrètes entre Julien Paris et des militants du parti socialiste. Ces derniers ont tenté avec succès d’empêcher le dépôt de notre liste en ralliant 12 personnes à la cause de Monsieur Paris. Parmi ces 12 colistiers, figure Jean-François Laloubère, qui m’a contacté ce matin pour m’assurer qu’il n’avait ni consenti ni signé un appel à voter pour la liste de Julien Paris. Dès lors, je me pose honnêtement des questions sur la réalité d’un ralliement de certains de mes camarades hormis certains militants PS qui ont œuvré, dès le début de la campagne, à provoquer des heurts au sein de notre liste et de ma candidature aux municipales.

Au vu de ces fréquentes attaques, dont nous avons fait l’objet pendant toute la campagne, je ne peux et EELV, Génération écologie et le parti de gauche avec moi, appeler à voter pour un candidat au second tour.

Bien respectueusement,
Michel Romanello